SOUPER CONFÉRENCE Jeudi 24 janvier 2019 de 18h00 à 21h00: Bureau de projet Six Sigma, avec Youssef Abidar

Description de la conférence:

Youssef nous présentera de manière concrète comment les pratiques de Six Sigma ont été appliquées dans le cadre d’un bureau de projet.

Découvrez dans cette conférence :

L’objectif de ce bureau de projet est de mettre en place une structure de projet selon la méthodologie PMI pour la gestion des projets Six Sigma. La méthode de gestion de projet qu’on propose est développée par une équipe multidisciplinaire de l’université Concordia et elle est complètement alignée avec les meilleures pratiques de l’industrie, notamment PMBOK du PMI. La méthode en question est entièrement basée sur DMAIC, elle est très complète (activités, outils, gabarits, pratiques, etc.) et peut être facilement adaptée à votre réalité dans la gestion de projet Six Sigma. Cela permettra de :

• Améliorer l’expertise en gestion de projets;

• Accompagner et soutenir les chargés de projets Six Sigma;

• Gérer la performance individuelle de projets;

• Gérer le portefeuille de projets.

Logistique:

Date :              le jeudi 24 janvier 2019

Heure :                        18h00 à 21h00

Lieu :                   ÉTS FORMATION       (Confirmer !)

Pavillon E ( Maison des Étudiants)

1220, rue Notre-Dame Ouest, Montréal (Québec) H3C 1K3

3 ième étage  ,  local E-3011

Comment se rendre à l’ÉTS et stationnement:  lien

Stations de métro Bonaventure 

Coût :              $40.00

Réserver (RSVP) à conference@asq0404.org avant le  21 janvier 2019

Conférencier:

Présentation de Youssef Abidar

Youssef Abidar est un ingénieur mécanique avec plus que 18 années d’expérience en aéronautique, mécanique et systèmes industriels. Il détient également une maîtrise en administration des affaires (Executive MBA) et une maîtrise en gestion de projet et il est également candidat au doctorat en génie mécanique de l’école de technologie supérieure.

Actuellement, Youssef occupe chez Bombardier le poste pour l’alignement du programme Global 7500 et était précédemment Manager au Supply Chain, Production et MRO chez Pratt & Whitney Canada.

Il est certifié Six Sigma Master Black Belt de l’American Society of Quality, PMP de Project Management Institute (PMI) et membre de l’ordre des ingénieurs du Québec. Coach personnel et Professionnel, il est membre de la fédération international des coachs certifiés

Avis de décès pour Mitchell Daudier

Nous sommes attrister par le décès d’une de nos membres.

Nous souhaitons nos sincères condoléances à la famille et nos collègues de la ASQ Montreal section 401.

Mitchell fut très active dans la section 0401 .  Elle nous manquera  beaucoup aussi dans notre famille ASQ Montréal et ASQ Montréal Francophone.

DAUDIER, MITCHELL

1967 – 2018

À Montréal, le mercredi 28 novembre 2018 est décédée, à l’âge de 51 ans, MITCHELL DAUDIER, épouse de Ashley Antoine. Outre son époux, elle laisse dans le deuil sa mère Vania Notis, son père Yves Daudier, ses enfants Alexis et Éli, ses frères Daniel, René et Serge, ainsi que plusieurs autres parents et amis. La famille vous accueillera au Complexe funéraire Magnus Poirier situé au 6825, rue Sherbrooke Est à Montréal, H1N 1C7, le vendredi 14 décembre 2018 de 19h à 22h ainsi que le samedi matin dès 9h. Les funérailles seront célébrées samedi, 15 décembre 2018, à 10h en la chapelle du complexe.

La Qualité d’un emploi

Par Rosaire Ratelle avec la collaboration de Marcel Charbonneau

Introduction

Emploi de qualité ou qualité d’un emploi ?

Dans notre dernier article, nous avons touché un sujet complexe : “La Qualité de vie”. Nous voulons maintenant mieux comprendre ce qui caractérise un Emploi de Qualité qui est une composante de la Qualité de la vie.

Pour cerner ce qui caractérise un emploi de qualité, demandons-nous et à nos connaissances leurs définitions d’un emploi de qualité.

La suite logique : pouvons-nous l’améliorer ? Car travailler de nombreuses années dans un climat ou un contexte de travail qui nous use physiquement ou psychologiquement va nuire à notre santé.

Continue reading “La Qualité d’un emploi”

La qualité de vie

Par Rosaire Ratelle, membre sénior et CQE de l’ASQ ,  avec la collaboration de Marcel Charbonneau, T.P., CQA et membre sénior de l’ASQ

Notre réflexion a bien évolué tout au long de l’écriture de ce texte parce qu’il nous a été possible de découvrir différentes mesures de Qualité de vie, exemple : les meilleures villes, des sondages qui décrivent qui nous sommes comme francophones québécois et ce qui nous motive. Plusieurs mots viennent nous compliquer notre recherche sur la Qualité de vie : indice de bonheur, bien-être, etc. Parlons nous de la même chose.

Un autre constat est qu’il y a des éléments de notre vie qui est sous notre contrôle et d’autres qui ne le sont pas, à l’instar de ce que nous rencontrons en production et en prestation de service. Nous allons énumérer des aspects ayant un niveau d’influence sur notre perception de la Qualité de vie.

Il nous faudrait avoir un point de vue commun lorsqu’on parle de Qualité de vie. Nous allons , dans ce texte, louvoyer quelque peu pour en cerner le concept. Nous avons aussi réalisé qu’il est si facile d’ouvrir des parenthèses et d’émettre des opinions en se basant sur des perceptions, exemple : nos sentiments envers les politiques gouvernementales et des actions récentes en éducation, en santé et en environnement. Nous avons gardé volontairement certaines affirmations. De plus dans certains cas, exemple la formation, nous exprimerons des suggestions d’amélioration sans avoir établi un moyen de mesure de notre perception.

Nous avons cherché et avons trouvé le palmarès des meilleures villes. Voici comment on les classe . L’Economist Intelligence Unit (EIU) évalue la Qualité de vie en se basant sur différents facteurs, dont la sécurité, la stabilité, les infrastructures, les transports, la qualité de l’environnement, l’offre culturelle, l’accès aux soins de santé et à l’éducation. En 2018, Vienne serait la meilleure ville au monde. Au Canada, selon Money Sense, St-Bruno de Montarville serait le meilleure ville pour élever des enfants. Par contre Oakville serait le meilleur endroit où vivre. Il nous faudrait comprendre les critères et les moyens de mesure. L’EIU donne à Vienne 100 points  pour les facteurs de stabilité et d’infrastructure  alors que Vancouver obtient 95 pour la stabilité et 92.9 pour les infrastructure. De plus, un important volet humain nous semble exclus.   Comme être humain, quand est-il ?

Il y a le point de vue économique. Sans généraliser, mais la tendance est forte, pour les investisseurs ou propriétaires,  la Qualité de vie se définit par le rendement que génèrent les produits et services vendus.

Pour l’employé en général, il reçoit  un salaire. Les déductions sont faites à la source : impôts fédéral, provincial et diverses retenues comme l’assurance chômage, pension assurances etc., afin de financer les divers services fournis par le système social : l’éducation et la santé etc. Peu d’employés ont un système de participation aux bénéfices. Le montant net de la paie, lui servira pour ses besoins de base : manger, avoir un toit. Voir le principe de Maslow, ci-après.

 

Avec le surplus, il doit planifier pour améliorer sa situation et celle de sa famille et ensuite s’il en reste, viennent les petits plaisirs. Est-ce que le bonheur nous vient seulement des petits plaisirs ?

Un des indices de la qualité du système économique est le PIB. Sommes-nous plus heureux avec une augmentation du PIB ? Pas sur ! Les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres.  Serge Bouchard anthropologue, dans une sorte de bilan de 2017, disait : “Il faut notamment se débarrasser une fois pour toutes de la croyance en la percolation de la richesse – laissez s’enrichir les riches, ils nous enrichiront – pour transformer le débat social en un laboratoire d’idées nouvelles, d’analyses inédites.” Continue reading “La qualité de vie”